BAUDREIX

Compte rendu du Triathlon de baudreix

Un superbe Half avec des paysages de fou. Bien dur dur celui-ci, mais nous sommes encore monté d'un cran. Pour françois et patrick tout débute par un briefing.
l'organisateur dicte les modalités, heure d’ouverture du parc à vélo, circuit, etc. 

 
Arrive l'heure d'enfiler sa tri fonction avec un petit sourire. L'air détendue mais la boule au ventre ils installent leur vélo. Certain concurrent sorte quelques boutades histoire de se détendre et chacun pose ces affaires selon un rituel qui leur est propre, un peu comme les joueurs de loto en salle qui pose leur grigri ou qui ont besoins de tel ou tel numéro sur leur grille. Il est temps de se glisser dans sa combinaison de nage.


Tous rassemblés pied nu, bonnet sur la tête et lunette sur le front. Quelques mouvements de bras histoire de s'échauffer. Ils se mettent tous à l’eau en se dirigeant vers les deux grosses bouées jaune. L’instant est indescriptible. C’est à la fois le paradis dans un cadre de rêve et à la fois un cauchemar le cul dans l’eau avec une multitude de participants qui vont s’élancer dans la même direction. Le coup de feu retenti, on dépose le cerveau et on se met a nager vers l’autre rive du lac, on se nage les uns sur les autre mais c’est bon enfants. 

 

Les 25 premiers km passent, que du faux plat et de légères grimpettes. Le temps passe et petit virage à gauche et boum le MUR !! La pancarte qui va avec !! « Col du soulor. Sommet à 12km. Moyenne de la pente 6.5% » aie aie donc ça commence maintenant, les 25 premiers Km étaient l’échauffement ? 

L’expression avoir la tête dans le guidon prend tout son sens.Trouver un rythme, un coup d’œil de temps en temps sur le compteur une impression de compteur bloqué ?. Et tous les km cette pancarte qui reviens annonçant une ascension toujours plus forte 7% puis 9% . Le paysage est magnifique et à chaque virage son lot de surprise : vache, brebis, des cloches qui retentissent dans la vallée.

Ha !! voilà enfin le parc à vélo pour la dernière transition, le speaker a toujours de la voix, l’ambiance est présente. Les premier km sont compliqués, dur de trouver sa cadence.

Une belle journée pour nos deux gaillards. chapeau les garçons !! 


Une superbe journée, plein les yeux, la tête et les jambes, des belles rencontres, encore une très belle leçon de vie.

 

 



Ajouté le 16/09/2018 par cyril - 1 réaction TRIATHLON

Les réactions

Avatar Patrick

Merci Cyril pour ce beaux récits.
et un grand bravo à François qui a été encore très fort.. à quant la revanche François ?😜😜

Le 21-09-2018 à 14:38:00

Réagir


CAPTCHA